Reconnaître l’ambiguïté

Bien souvent, parce qu’on ignore ce qui fait la valeur des pensées adverses, on croit être en possession de la vérité.

Bien souvent, parce qu’on connaît ce qui fait la valeur des pensées adverses, on croit être en possession de la vérité.

Peut-on en sortir ? Est-ce lorsqu’on le croit ?

Les lignes qui précèdent peuvent-elles faire exception ?
Bien souvent, on préfère ignorer tout cela.

Ce contenu a été publié dans Éducation, culture et société, Philosophie, et marqué avec , , . Mettez-le en favori avec son permalien.

Commentaires

Une réponse à “Reconnaître l’ambiguïté”


  1. Clément Laberge
    4 décembre 2008
    @ 22 h 36 min

    Ouais… de quoi méditer! Merci.

Laisser une réponse