Pour mieux comprendre le « mouvement pour la culture libre »

À la lecture d’un texte dont j’ai parlé récemment, il m’a semblé qu’il y avait une certaine confusion au sujet des clauses contractuelles de la Licence de documentation libre GNU.  Je me suis dit qu’après tout, les nouvelles licences, telles que la GNU-FDL et les licences Creative Commons, étaient sans doute encore fort méconnues, tout comme leurs enjeux – il serait erroné de voir là une opposition à la rémunération des auteurs ou à la reconnaissance de la paternité du travail.  C’est pourquoi j’ai décidé de regrouper ici quelques liens vers des ressources utiles pour se faire une idée plus précise du « mouvement pour la culture libre » et des nouvelles licences de gestion de la propriété intellectuelle.

D’abord, au sujet des logiciels libres, on pourra lire l’article de Michel Dumais intitulé « Le fumiste » (Le Devoir, 10 janvier 2005).  Il s’agit d’un article qui demeure encore très actuel, en ce qui a trait aux licences des logiciels et le supposé « communisme » que certains se sont plu à attribuer aux tenants des logiciels libres.

Dans une perspective plus large incluant les enjeux culturels, on pourra écouter la chronique sur « Le mouvement pour la culture libre » (16 janvier 2006) qu’a réalisée Nicolas Langelier à Indicatif présent.

Par ailleurs, on pourra jeter un coup d’œil sur le carnet Web du professeur Lawrence Lessig, à l’origine des licences Creative Commons.

Enfin, il est enrichissant d’explorer les archives du carnet d’André Cotte, où l’on retrouve une riche sélection de textes et de références sur le sujet.

Ce contenu a été publié dans Éducation, culture et société, Wikipédia. Mettez-le en favori avec son permalien.

Commentaires

3 réponses à “Pour mieux comprendre le « mouvement pour la culture libre »”


  1. Robin
    14 juin 2006
    @ 6 h 26 min

    Ne manquez pas non plus le site de l’association québécoise FACIL, pour l’appropriation collective de l’informatique libre ( http://facil.qc.ca/ ) . Depuis trois ans (et plus, si on compte la courte vie de l’AQP3L et de Linux-Québec, dont la majorité des contributeurs sont aujourd’hui responsables de FACIL), notre association fait la promotion du libre à tous les niveaux, comme à la conférence sur les logiciels libres dans les administrations publiques (voir http://cllap.qc.ca/ ) ou encore la Semaine québécoise de l’informatique libre ( http://sqil.info/ ) qui se déroule partout au Québec du 11 au 19 novembre cette année.
    Aussi, pourquoi ne pas visiter mon carnet ? Il suffit de cliquer sur mon nom :)


  2. Patrice Létourneau
    17 juillet 2006
    @ 20 h 21 min

    Dans un autre ordre d’idées, il est difficile de ne pas partager cette histoire, certes un peu anecdotique (et surtout ridicule!), au sujet du droit d’auteur et du chant d’enfants :
    http://www.ouest-france.fr/Bretagne_detail.asp?idDOC=315631
    repérée via le commentaire de Mario sur le sujet :
    http://carnets.opossum.ca/mario/archives/2006/07/un_adieu_monsie.html


  3. Patrice Létourneau
    21 octobre 2007
    @ 16 h 33 min

Laisser une réponse